TROUBLES DE L’ODORAT

De quoi s’agit il ?

Les troubles de l’odorat ou dysosmies correspondent à une altération du sens de l’olfaction ou de la perception des odeurs, ils sont nombreux et proviennent d’origines diverses, en voici quelques uns :

– L’Hyperosmie : Le sens de l’odorat est accru

– L’Hyposmie : Le sens de l’odorat est diminué

– L’Anosmie : La perte de l’odorat, temporaire ou permanente

– La Presbyosmie : La diminution ou la perte de l’odorat qui survient avec l’âge

– La Parosmie : Fausse sensation olfactive

– La Phantosmie : Hallucination olfactive

– La Cacosmie : Sensation d’odeur désagréable sans raison

 

Les Causes des troubles de l’odorat

Les origines principales des troubles de l’odorat sont :

– Les problèmes rhino-sinusiens; rhinites ou sinusites chroniques, rhumes, allergies ou polypes

– Les infections des voies aériennes supérieures faisant suite à une rhume ou à une grippe, l’odorat ne revient pas.

– Les traumatismes; notamment les traumatismes du crane avec atteinte du nerf olfactif

– Médicamenteuses ou faisant suite à une exposition à certains produits toxiques

– Congénitales

– Tumorales ou Dégénératives, la conséquence ou le symptôme de tumeurs, de troubles neurologiques ou neuro-dégénératifs comme les maladies de Parkinson et d’Alzheimer ou encore de pathologies générales (insuffisance rénale, diabète, etc.).

 

Les examens

Plusieurs examens sont effectués chez votre spécialiste, examen ORL, examen endoscopique du nez, examen neurologique ou tomodensitométrie afin de déterminer la cause du trouble et exclure une éventuelle tumeur ou des troubles d’origine congénitale.

Ces examens peuvent être complétés par une série de tests destinés à définir le degré de la maladie. Ils consistent notamment à mesurer à l’aveugle la concentration des odeurs et les goûts pouvant être perçus par le biais de plusieurs types de substances. Des impulsions électriques sont enregistrées dans le cerveau à la suite de ces stimulations olfactives ou gustatives.

Les Traitements

Le traitement des troubles de l’odorat est possible en fonction de la maladie ou du trouble diagnostiqué.

En cas de problèmes nasaux il existe plusieurs possibilités thérapeutiques :

– les allergies peuvent être traitées efficacement avec éviction de l’allergène.

– les infections bactériennes le seront avec un traitement par antibiotiques

– l’administration ou l’inhalation de cortisone peut être effectuée pour décongestionner et réduire l’inflammation notamment dans les cas de rhinites non-allergiques ou de polypes naso-sinusien.

Une action chirurgicale peut également être envisagée dans ce dernier cas.

Néanmoins les traitements sont nettement plus compliqués à mettre en œuvre lorsque l’origine du trouble est cérébrale. Par exemple en cas lésions nerveuses à la suite d’une lésion crânienne ou d’une maladie neurologique (Parkinson, Alzheimer, Sclérose en plaques), des troubles de l’odorat résistants à tout traitement peuvent alors être observés.